Pourquoi une transition capillaire ?

routine capillaire cheveux au naturel

Transition au naturel pour les cheveux

 

Vous cherchez des conseils pour entretenir vos cheveux au naturel ? Vous avez déjà votre expérience capillaire ?

Certaines ont des complexes sur leurs cheveux bouclés, crépus ou lisses. Vous ne savez pas vraiment comment s’en occuper. Parfois vous les peignez, vous les casser. Ça donne une impression de botte de paille sur la tête. Souvent vous faites des tresses ou une énorme queue-de-cheval pour les garder sous contrôle. Vous les lissez car vous vous trouvez moche avec vos cheveux au naturel.

Là, le drame commence : vous enchaînez les mèches blondes, les lissages brésiliens, les brushings au sèche-cheveux suivis du fer à lisser ou à les boucler.

Un enfer au quotidien parce que vos cheveux dirigent votre vie. Vous passer votre brush deux à trois fois dans la journée pour qu’ils soient beaux.

D’années en années, vos cheveux deviennent de plus en plus fins, sans volume, secs, sans forme. Pourtant, vous dépensez des sommes importantes en cosmétiques conventionnels, sans résultat à long terme. Vous dénaturez vos cheveux à cause des traitements agressifs.

Quand vous passez à la cosmétique naturelle vous changez vos reflexes petit à petit. Vous avez un soulagement, un gain de temps et d’énergie ! Même vous ne reviendrez jamais en arrière. Vous serez fière de vos cheveux au naturel.

Et n’oubliez pas, aucun type de cheveux n’est mieux qu’un autre. Nous sommes toutes et tous uniques. L’idée est de mieux s’occuper de vos cheveux au naturel et de préserver sa santé en même temps.

Les facteurs qui endommagent vos cheveux

  1. Les cosmétiques conventionnels pétrochimiques : les sulfates, les silicones.
  2. Les lavages trop fréquents : ils favorisent la casse des cheveux. Utilisez un shampoing sec naturel pour espacer les lavages.
  3. Les appareils chauffants : ils agressent considérablement les cheveux. Limitez leur utilisation ou utilisez-les à basse température.
  4. Les lissages et défrisages : à bannir totalement. Ils modifient la nature et la structure de vos cheveux.
  5. Les colorations et décolorations chimiques : elles abiment durablement les cheveux qui deviennent secs et poreux.
  6. Les coiffures trop serrées : elles provoquent des cassures de friction.
  7. La friction des cheveux : séchez ses cheveux en les frictionnant est un geste à bannir.
  8. Les élastiques : privilégiez les chouchous en satin ou en soie.
  9. Le brossage agressif : favorisez un brossage doux afin de ne pas fragiliser vos cheveux.
  10. Dormir les cheveux mouillés : vos cheveux sont vulnérables lorsqu’ils sont mouillés.
  11. Se laver les cheveux à l’eau trop chaude : cela augmente la production de sébum au niveau du cuir chevelu.
  12. Le climat : il faut protéger vos cheveux du soleil, du vent et du froid.
  13. Le chlore et l’eau salée : ils assèchent la fibre capillaire.

 

Vous connaissez votre type de cheveux ?

Quand vous débuter une routine capillaire, il faut connaître votre type de cheveux.

Il existe 3 grandes familles de cheveux :

  • Asiatique (raide) : ils sont plus résistants et le plus épais ;
  • Européen (raide, ondulé, bouclé ou frisé) : ils sont moyens mais dense ;
  • Africain (de spirale à crépu) : ils sont très fins et fragiles.

 

4 types de cheveux :

  • Raides ou lisses : naturellement brillants à tendance grasse ;
  • Ondulés : résistants, brillants et épais ;
  • Bouclés : frisés : sèche, moins brillants, fragiles et sensibles ;
  • Crépus : très sèche à tendance « pousser vers le ciel », les boucles sont très serrées et peuvent atteindre jusqu’à 4 fois leurs longueurs si on les étire.

 

Si vous voulez réussir une bonne transition capillaire.

Couper ce qui est abimé : indispensable afin de débuter votre transition capillaire sur des bases plus saines. Vous pouvez les couper très court en une seule fois, soit couper quelques centimètres par mois. Si vous optez une routine de soin naturel, vos cheveux pousseront encore plus vite.

 

La phase de détox : vous supprimez les cosmétiques conventionnels et arrêtez de lisser vos cheveux. Cette phase vous permet d’éliminer les silicones et les restes de colorations ou lissages accumulées au fil du temps.

 

Votre routine capillaire.

Choisissez des produits en fonction de votre type de cheveux.

Un shampoing doux pour nettoyer vos cheveux sans les agresser. Si un shampoing assèche trop les cheveux ou inversement rend les poisseux, c’est qu’il ne vous convient pas.

Un après-shampoing pour permettre de démêler vos cheveux en douceur. Il apporte nutrition et hydratation.

Un masque capillaire pour restructurer la fibre capillaire plus en profondeur. Les masques conviennent surtout aux cheveux déshydratés, sensibilités et abimés.

Les produits coiffants afin d’apporter protection aux cheveux et former les boucles. Des crèmes et laits capillaires sans rinçage qui ont pour but d’empêcher la déshydratation des cheveux et de les protéger. Et des gelées sans rinçage doivent former les boucles et les fixer. Les sérums huileux pour se fixer sur le cheveu pour former un film lipidique qui va limiter l’évaporation d’eau et permet au cheveu de rester hydraté.

 

Une routine matinale.

Le matin, vos cheveux ont bien besoin d’un coup de frais et d’un peu d’aide pour se remettre en place.

Pour les cheveux ondulés à frisés :

  1. Se placer tête en bas
  2. Humidifier les cheveux à l’eau ou d’un spray prêt à l’emploi ;
  3. Démêler vos cheveux avec vos doigts ;
  4. Scruncher afin de reformer les boucles ;
  5. Vous pouvez appliquer une crème sans rinçage sur l’ensemble des cheveux humidifiés.

Pour les cheveux lisse et raides :

  1. Appliquer du shampoing sec si les racines sont grasses
  2. Peigner les cheveux
  3. Appliquer une noisette de crème sans rinçage sur les longueurs et pointes.

Pour les cheveux crépus :

  1. Secouer les cheveux afin de les laisser respirer
  2. Masser le cuir chevelu pour activer la circulation sanguine ;
  3. Appliquer une petite quantité du spray eau ou gel d’aloe vera ou huile d’avocat et démêler aux doigts
  4. Travailler les mèches aux doigts pour créer des boucles ;
  5. Sceller l’hydratation avec un peau d’huile de coco ou de brocolis.

 

Une routine nuit.

Quel que soit le type de cheveux, il est important de protéger vos cheveux durant la nuit pour éviter les frottements sur l’oreiller, qui favorisent la casse.

 

 

Les conseils viennent d’un livre « Stop aux cosmétiques pétrochimiques » Auteur La Biotista.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.